placements assurance vie

 placements assurance vie

Placements assurance vie

 

 

 


 

Ajouter à mes favoris

 

Accueil > placements assurance vie

 

 

 


 

 

 

Accueil
Plan du site

Seniors et l'épargne

Seniors et la banque

Seniors et la fiscalité

Seniors et la bourse

Seniors et l'assurance
 

Santé senior

Administration

Spécial flash infos

Logement

Aide sociale

Liens utiles

Loisirs senior

Retraites

Assurance éducation

Règlementation retraite

Seniors service

 

 

A lire ...

placements assurance vieConnaissez-vous véritablement le fonctionnement du principe de l'épargne sous forme d'un contrat d'assurance vie ?

Un mode d'emploi, des repères avant de s'engager dans des placements d'assurance vie.

Une question se pose : a qui profite une assurance vie ? A cette question 3 cas se présentent :

  • vous êtes votre propre bénéficiaire, c'est alors le contrat "en cas de vie"qui vous autorise à toucher un capital ou une rente tant que vous êtes en vie en fin de contrat. Une solution pour tout complément de retraite
  • vous désignez une ou plusieurs personnes de votre famille ou sans lien de parenté c'est alors le contrat "en cas de décès" qui permettra aux héritiers nommés de percevoir le capital ou la rente à votre décès.

RAPPEL : depuis la loi de décembre 2007, il vous faut l'accord du bénéficiaire à la signature du contrat et il revient à votre assureur de rechercher le ou les bénéficiaires en cas de difficultés d'identitfication.

  • vous optez pour une formule mixte en fixant la date à laquelle les sommes seront versées à l'un ou l'autre des héritiers prévus, selon que vous êtes encore en vie ou non.

 

Si vous êtes un inconditionnel des produits en ligne, il faut savoir que les contrats placements assurance vie souscrits en ligne, ont un inconvénient : aucune étude préalable ne peut être sérieusement faite avec le souscripteur.

Le conseil personnalisé est très important et il est absent dans cette approche d'éventuelle souscription à ce type de placements d'assurance vie.

Choisir sa formule de contrat placements assurance vie reste quelque peu complexe et mieux vaut réflechir avant de s'engager. Les publicités y afférantes sont des plus attractives et il reste sage de se garantir contre une perte éventuelle de l'épargne investie et maitriser les conditions de son contrat.

D'abord se fixer son objectif : épargne, prévoyance, outil de transmission successoral telles sont les attentes. De l'objetif attendu dépendra la formule du contrat.

  • le contrat en fond euros recommmandé pour sa sécurité il ne contient aucun produits financiers à risques, son rendement minimal est de 4%, intéressant si l'on neur récupérer son capital rapidement mais déconseillé pour un complément de retraite à long terme parce qu'il n'offre pas sytématiquement lameilleur rentabilité.
  • le contrat multisupport, il s'agit inci d'une gestion de fonds en actions donc risquée. Toutefois, il est possible d'orienter la gestion avec une prise de risques variée sur des appellations telles que : prudence, équilibre, dynamisme, offensive par exemple. Dans ce cas, le capital n'est pas garanti sauf si l'on souscrit à une garantie optionnelle.

Avant de signer bien choisir entre la rente ou le capital car la décision est irrévocable, imprégnez-vous de conseils.

  • Pour qu'une rente viagère soit intéressante, la somme versée doit être importante, elle sera valorisée annuellement et par contre vous abandonnerez votre capital et le contrat s'éteindra au décès du souscripteur.
  • Par contre, le capital de l'assurance vie a un intérêt dans le casd'une épargne supplémentaire par exemple lors d'un investissement immobilier.

RAPPEL : le code des assurances réglemente les assurances vies et décrit les droits et obligations qui s'imposent à tout souscripteur et intermédiaire professionnel. Bien détailler les clauses et observer le délai de réflexion de 30 jours conformément à l'article L.132-5-1 du Code des assurances.

ATTENTION : la souscription d'un contrat de placements assurance vie ne donne droit à aucune déduction d'impôt mais des avantages fiscaux existent selon la date de souscription d'un tel contrat.

  • contrat DSK souscrit avant le 1er janvier 2005 vous ne payez pas d'impôt sur les intérêts et les plus values réalisées si les placements comportent au moins 50 % en actions dont 5% en titres non cotés par contre, ils sont soumis à des prélèvements sociaux.
  • contrat DSK souscrit depuis le 1er janvier 2005 pas d'impôt sur les intérêts et plus values réaliséees si les placements comportent au moins 30 % en actions avec 10% de titres à risques dont 5 en titres non cotés et sont soumis à des prélèvements sociaux à concurrence de 11 %.
  • contrat d'au moins 8 ans souscrit depuis le 26 septembre 1997, les intérêts sont à mentionner dans votre déclaration des revenus et imposables à l'impôt sur le revenu. Il donne droit à un abattement sur les intérêts de 9 200 € pour un couple et 4 600 € pour une personne seule.

RAPPEL : 11 % sont dûs sur le rendement annuel des contrats en euros ou lors des retraits pour les multisupports. S'il s'agit d'une rente viagère il y a en plus des prélèvements sociaux, l'impôt sur le revenu à hauteur de 70 % de son montant si elle est versée avant 50 ans, 50 % entre 50 à 59 ans, 40 % entre 60 à 69 ans et 30 % au-delà de 70 ans.

  • les capitaux transmis au bénéficiaire sont exonérés des droits de succession dans la limite de 152 000 € si les primes sont versées avant 70 ans et taxation de 20% au-delà. Passés les 70 ans les primes sont imposées aux droits de succession à concurrence de la fraction versée au-delà de 30 500 € et les prélèvements sociaux ne sont pas dûs sur le capital décès.

 

 

 

 

  compte remunere | prets famille | page suivante

placements assurance vie © seniors banque magazine